Confinement - Informations Actualités


Depuis vendredi 30 octobre nous sommes de nouveau en confinement. Dans cette période troublée, j’espère que vous et vos proches allez bien. Certains d’entre nous sont actuellement hospitalisés, je leur souhaite un prompt rétablissement et de revenir en magasin en bonne santé !
Le 1er Ministre a cité les opticiens comme une activité autorisée à accueillir du public. Professionnels de santé, nous restons ouverts pour maintenir l’accès aux soins visuels pour nos concitoyens, d’autant que nous avons toujours accès aux dotations de masques en pharmacie (ce qui était notre revendication au printemps). Cependant je vous incite fortement à bien mettre en œuvre le guide sanitaire produit par la branche. La santé de chacune et de chacun d’entre nous doit être une priorité.
Le ROF a pris part à diverses initiatives visant à organiser la poursuite de notre activité durant ce confinement et à accéder aux aides publiques en cas d’activité réduite très fortement. Ainsi :
Ces participations ne signifient pas que nous mettons de côté nos combats non liés à la COVID 19 :
  • Dans le cadre de l’examen du Projet de loi de financement de la sécurité sociale au Parlement, nous avons été à l’initiative de plusieurs amendements portant sur la mise en œuvre du rapport IGAS. Dans le contexte de cette crise COVID 19, le cabinet du ministre de la Santé nous a néanmoins indiqué que le rapport IGAS serait traité début 2021.
  • En parallèle, les députés ont adopté notre amendement visant à obliger toute complémentaire santé à pratiquer le tiers payant sur les lunettes 100% Santé que ce soit dans ou hors réseaux de soins. Cette mesure, déjà critiquée par la FNMF, est une grande avancée en faveur de l’accès aux soins. Reste à l’étendre dans les mois à venir à l’ensemble des lunettes sur le marché libre.

Concernant les aides publiques destinées aux entreprises annoncées par le Gouvernement, voici un point à date en fonction des informations parues officiellement :L’activité partielle : nous pourrons y avoir accès, sans conditions de perte de chiffre d’affaires. Par rapport au printemps dernier, deux changements à noter :
  • Nos salariés seront indemnisés à hauteur de 70% mais nous serons, entreprises, remboursées par l’Etat à hauteur de 60% (VS 70% au printemps).
  • L’administration sera plus « tatillonne » : il sera essentiel de motiver les demandes à partir d’éléments comptables et factuels.
Subvention de 1500 euros : accessible pour les entreprises de moins de 50 salariés ayant une baisse de chiffre d’affaires sur le mois de novembre.Cotisations URSSAF : report possible des échéances des 5 et 15 novembre.Prêt garanti par l’Etat : toute entreprise peut contracter un prêt jusqu’au 31/06/2021 pour un montant maximum de 3 mois de CA 2019, remboursable sur 1 à 5 ans (tous les détails ici). En cas d’impossibilité d’accéder à un PGE, l’Etat met en place un système de prêts en direct (tous les détails ici).Loyers : les premières annonces du Gouvernement ne concerneraient que les entreprises fermées administrativement. Avec les autres fédérations professionnelles, nous agissons pour que ce soit ouvert à toutes les entreprises de tous les secteurs.
André BalbiPrésident du ROF

- Lu 165 fois