IMPORTANT - ROF - éléments d'informations sur le coronavirus Actualités


Chères et chers confrères, 

Dans son allocution ce samedi 14 mars 2020, le Premier ministre a annoncé la fermeture de tous les lieux publics non indispensables, en indiquant une liste de ceux considérés comme indispensables : magasins alimentaires, pharmacies, banques, stations essences et kiosques de presse.

Un arrêté a été publié au Journal officiel ce 15 mars 2020. Il est indiqué que les établissements relevant de la catégorie M mentionnée à l’article GN1 de l’arrêté du 25 juin 1980 ne peuvent plus accueillir du public jusqu’au 15 avril 2020.
Suite aux échanges entre le ROF, le cabinet du Ministre des Solidarités et de la Santé et la DSS 
(au contenu similaire à ceux ayant eu lieu entre les kinésithérapeuthes et le ministère par exemple) :
  • Les magasins situés dans un centre commercial sont interdits de recevoir de la patientèle (ce point est susceptble d'évolution dans les prochains jours).
  • Les magasins situés hors centre commercial pourront rester ouverts afin de recevoir de la patientèle, à la condition indiquée dans le flash DGS urgent du 14 mars 2020, à savoir éviter de recevoir tout patient âgé de plus de 70 ans, ou dans un état de santé fragile ou femme enceinte. 
 
L’arrêté du 15 mars 2020 stipule la liste des professionnels de santé qui seront bénéficiaires de matériels de protection délivrés par les pharmacies sur justificatifs, à savoir médecins, dentistes, infirmiers, kinésithérapeutes, sages-femmes et pharmaciens. En l’occurrence, et cela nous a été confirmé aujourd'hui, si vous décidez d’ouvrir votre magasin, vous ne bénéficierez pas de matériels de protection face au Covid-19.

Le Gouvernement publiera peut-être de nouveaux éléments au Journal officiel dans la semaine à venir. D'ici là, le ROF conseille d'éviter l'ouverture au public des magasins d'optique en l'absence du matériel de protection adéquat. 

Au vu de la situation sanitaire de la France, et de l’urgence à éviter à la fois de nouvelles contaminations et un engorgement des services hospitaliers, la profession s’honorerait à prendre les mesures adéquates pour ne pas surcharger le travail de nos confrères soignants en première ligne.

Pour information, le pic de l’épidémie devrait survenir dans les 2 à 3 semaines qui viennent, ce qui rend primordial d’appliquer les consignes du Gouvernement en matière de distanciation sociale.
Une récente étude du laboratoire de virologie de l’institut national américain de recherche sur les allergies et maladies infectieuses mentionne « une survie du virus Covid-19 de 3 heures en suspension dans l’air, 24 heures sur du carton et jusqu’à deux à trois jours sur du plastique ou de l’acier inoxydable ». Les équipements de prise de mesure, d’examen de vue, de contactologie, les montures… sont ainsi potentiellement concernés. De plus, certaines informations laissent à penser que le coronavirus pourrait également s’accompagner d’une conjonctivite, pathologie qui nous le savons est généralement hautement contagieuse.
En conséquence, nous vous invitons à la plus extrême prudence et responsabilité dans vos décisions à venir concernant votre activité, et d’appliquer scrupuleusement les mesures barrières énoncées par le Gouvernement.

Nous saluons à ce titre les décisions courageuses prises par plusieurs de nos confrères de ne pas ouvrir leurs magasins à partir de ce lundi 16 mars 2020. Notre rôle de professionnel de santé dans la séquence actuelle est d’agir en responsabilité et en solidarité avec nos confrères soignants et de tout faire en sorte pour que le virus se propage le moins vite possible et n’embolise pas les hôpitaux.

Concernant les aspects économiques, le Ministre de l’Economie et des Finances réunit plusieurs représentants demain matin à Bercy. Nous vous informerons des décisions annoncées à cette occasion.

Confraternellement
André Balbi


- Lu 2571 fois